Ne pas se baigner après avoir mangé, la citronnelle comme anti-moustique, appliquer de la crème solaire sur une peau mate, etc., voilà des habitudes que de nombreuses personnes adoptent chaque été. Bien qu’elles soient sans danger, elles ne sont pas aussi utiles qu’on puisse le penser. Par contre, ce qui est dangereux durant les périodes estivales, c’est le manque de vigilance par rapport aux agressions du soleil. Les points sur les erreurs à ne pas commettre pour votre santé en été.

Patienter 2 heures après le repas avant une baignade

Ce « rituel » a été imposé aux enfants de génération en génération. Et pourtant il ne s’avère pas vraiment utile. Notons que la digestion d’un repas copieux augmente la température du corps. Toutefois, cette hausse ne provoque pas un choc thermique quand vous entrez dans l’eau.

Attendre 2 heures avant d’aller se baigner ne sert donc pas à grand-chose. En revanche, après un bronzage au soleil, il est conseillé d’aller dans l’eau progressivement pour éviter un risque d’hydrocution.

Porter des lunettes de soleil achetées au marché

Acheter vos lunettes de soleil au marché n’est pas conseillé. Chez l’adulte comme chez l’enfant, une protection solaire négligée peut provoquer une cataracte précoce ou une kératite (un coup de soleil oculaire). En effet, es lunettes de soleil ne provenant pas des opticiens ne protègent pas efficacement contre les rayons UV.

Il est alors essentiel d’opter pour une paire de lunettes avec un gage de qualité, notamment le marquage « CE ». La capacité de filtration des rayons UV est aussi un élément à vérifier. Pour des vacances d’été à la campagne ou la plage, les indices 3 et 4 sont les plus convenables.

Certaines personnes pensent qu’il faut protéger des yeux bleus plus que les autres alors que leur sensibilité au soleil est similaire aux autres. Pour rappel, l’iris est composé de deux couches différentes. La première est plus ou moins colorée. Elle permet de donner des yeux bruns ou bleus. Quant à la seconde, elle est plus épaisse et permet de protéger.

Eviter la crème solaire lorsqu’on a une peau mate

Les peaux bronzées et mates filtrent mieux les rayons UV puisqu’elles sont plus riches en mélanine. Cependant, elles ne sont pas à l’abri d’un vieillissement cutané prématuré et du cancer de la peau.

Appliquer n’importe quelle crème solaire quand vous avez ce type de peau n’est donc pas très raisonnable. Une protection solaire SPF 15 à 30 est plus adaptée pour les peaux noires, mates et métisses.

Dans tous les cas, il faut éviter de trop s’exposer au soleil aux moments les plus chauds, notamment entre midi et 16 heures.

Bon à savoir : la conservation d’une crème solaire est de 12 mois. Elle perd de son efficacité contre les UV lorsqu’elle n’est pas à l’abri du soleil. Une crème solaire n’est plus utilisable quand sa texture est huileuse et quand son odeur sent fort.

Se servir de la citronnelle comme anti-moustique

L’efficacité de la citronnelle contre les moustiques durant les périodes estivales n’a pas été validée scientifiquement. Certes, elle a un effet répulsif, mais ne dure pas longtemps.

Quant à l’huile essentielle de citronnelle, elle n’est pas recommandée, car en plus d’être inefficace, elle peut provoquer des irritations cutanées.

Selon la HAS ou la Haute Autorité de Santé, 5 molécules anti-moustiques sont efficaces :

  • L’IR 35/35 « Marie Rose »,
  • La perméthrine « Cinq sur Cinq »,
  • Le DEET « Insect Ecran »,
  • Le KBR3023 « Apaisyl »,
  • Le PMDRDO « Mousticare ».

Ces produits sont disponibles en parapharmacie et en pharmacie. Chez les enfants et les femmes enceintes, il est conseillé de le pulvériser sur les vêtements.

Une dernière chose à souligner concernant les idées reçues : éviter d’aspirer le venin après une morsure de serpent. Pourquoi ? Simplement parce que cette intervention ne fait que favoriser la circulation sanguine locale, et donc accentuer la propagation du venin dans tout l’organisme.

Alors que faire ? La plus sage décision est de contacter immédiatement le centre antipoison à proximité et/ou les pompiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *